Urgences

Mesures d'urgence et blessures typiques

Lorsque les enfants commencent à ramper et à courir, des incidents peuvent rapidement se produire : ils tombent sur les fesses, s’égratignent le genou ou se cognent le coude. Pour protéger votre fils contre les petits saignements, vous devez envisager avec votre médecin un traitement approprié à un stade précoce. Vous devez également prendre des dispositions pour les cas d’urgence. Ainsi, vous pouvez garder la tête froide en cas d’urgence et aider votre fils sans perdre de temps.

Précautions à prendre à la maison

  • Numéros d’urgence: toujours garder à portée de main les numéros de téléphone des médecins urgentistes, de la clinique ambulatoire pour hémophiles, des pompiers et de la police. Les numéros d’urgence doivent être clairement visibles comme par exemple, à côté du téléphone. Il est préférable que vous notiez également ces numéros dans le répertoire et les enregistriez dans votre téléphone portable.
  • Concentré de facteurs : toujours conserver un concentré de facteur en cas d’urgence chez vous. Cela vous permet, à vous ou au médecin urgentiste, d’agir immédiatement en cas d’urgence et d’administrer le facteur de coagulation à votre enfant. Dans le cadre du traitement à la demande, votre enfant ne doit jamais quitter la maison sans sa préparation de facteur.
  • Carte en cas d’urgence ou carnet d’hémophilie : le centre d’hémophilie vous délivrera, à tout moment, une carte d’identité comprenant les numéros de téléphone importants et des informations sur l’état de santé de votre fils. En cas d’urgence, le médecin urgentiste peut immédiatement comprendre la situation et contacter le centre d’hémophilie.
  • Centre d’hémophilie : pensez à vous renseigner sur les centres d’hémophilie de la région, surtout si vous partez en voyage ou si vous voyagez avec votre fils. Dans la mesure du possible, planifiez à l’avance l’itinéraire entre votre lieu de résidence et le centre d’hémophilie le plus proche.
  • Trousse de premiers secours : les éventuels saignements doivent être arrêtés immédiatement. Pensez à garder une trousse de premiers secours complète avec des pansements chez vous et dans votre voiture. Rafraîchissez vos compétences en matière de premiers secours si nécessaire.
  • Former les accompagnants : expliquez aux grands-parents, aux éducateurs et aux autres personnes qui s’occupent de votre enfant ce qu’il faut faire en cas d’urgence.

Si votre fils est gravement blessé, veuillez appeler l’ambulance immédiatement. Préparez la carte d’urgence et, si nécessaire, la préparation de facteur, si vous ne l’avez pas encore administrée.

Mesures à prendre dans les établissements pour enfants

Pensez à toujours informer les personnes prenant en charge votre enfant au centre de la petite enfance et dans d’autres établissements du même type de l’hémophilie de votre enfant. D’autres mesures sont aussi à prendre :

  • Laissez une copie du carnet d’hémophilie de votre enfant. Les données qu’il contient sont importantes pour le médecin urgentiste.
  • En cas d’urgence, une préparation de facteur doit également être conservée au centre de la petite enfance. Faites attention à la date d’expiration et remplacez toujours le concentré à temps.
  • Laissez tous les numéros d’urgence importants ainsi que votre propre numéro où vous restez joignable à tout moment.

Kleinkind mit Verband

Blessures habituelles chez les jeunes enfants

Le médecin urgentiste n’est pas obligé de venir immédiatement pour chaque petite blessure. Cependant, vous devez quand même vérifier l’état de santé de votre fils s’il est tombé ou s’il s’est cogné. Veuillez également demander aux personnes qui s’occupent de votre enfant de toujours vous avertir s’il a été blessé d’une quelconque manière.

Veuillez noter que les symptômes suivants sont donnés à titre d’exemple. Les blessures et les saignements peuvent également se manifester sous d’autres formes. Veuillez contacter immédiatement le spécialiste de l’hémophilie si vous suspectez une hémorragie interne.

Attention aux maux de tête

Si votre enfant se plaint de maux de tête, vous devez être vigilant et faire attention aux symptômes d’une hémorragie cérébrale. Si vous avez le moindre soupçon, vous devez toujours contacter un médecin. En cas d’hémorragie cérébrale, le concentré de facteur doit être injecté immédiatement. Les signes d’une hémorragie cérébrale peuvent être les suivants :

  • Maux de tête persistants ou qui s’aggravent
  • Douleur ou raideur de la nuque
  • Inconscience (même pour une très courte période)
  • Nausées et vomissements
  • Troubles de l’équilibre

Saignement dans la bouche

Si les premières dents se fendent ou si votre fils met des objets dans sa bouche, cela pourra entraîner un léger saignement. Comme le sang se mélange à la salive, ces saignements paraissent toujours plus dangereux qu’ils ne le sont en réalité. Néanmoins, vous devez consulter votre médecin.

Informez le médecin si

  • la langue saigne ou
  • un saignement dure plus de deux heures.

Les ecchymoses

Dès l’âge de 2 ans, lorsque votre fils commence à marcher, les bleus n’ont rien d’anormal. Les chutes, les chocs sur les bords des tables ou d’autres obstacles entraînent des ecchymoses, qui ne sont généralement pas douloureuses et visibles pendant deux semaines au maximum.

Informez le médecin si

  • la décoloration de la peau s’étend, ou
  • si vous remarquez une contusion sur la tête, le cou, la gorge, le bas-ventre ou les articulations.

La douleur chez les bébés et les enfants en bas âge

Comment les bébés expriment-ils la douleur ?

Les saignements peuvent également s’accompagner de douleurs. Cependant, les bébés ne peuvent pas les exprimer directement, mais ils les montrent d’une autre manière. Les signaux indiquant l’existence d’une douleur chez les bébés peuvent être, par exemple :

  • Des cris et des pleurs de longue durée
  • Le visage déformé par la douleur
  • Des bras et des jambes qui vont et viennent
  • Le refus de manger
  • Une respiration plus rapide
  • Une augmentation de pouls
  • De la transpiration

Souvent, les parents apprennent avec le temps à distinguer les différents types de pleurs et de cris. Ils sont en mesure de savoir si leur bébé a faim, s’il faut lui changer la couche ou si ses pleurs sont différents de ceux d’habitude. Par conséquent, fiez-vous à votre instinct de parent et faites toujours examiner votre bébé par un médecin en cas de doute.

Les enfants en bas âge : lorsque le ventre fait mal

Les enfants en bas âge sont capables d’exprimer une douleur. Cependant, ils se plaignent souvent de maux de ventre même si une autre partie du corps leur fait mal ou est blessée. En effet, les jeunes enfants ne sont souvent pas encore capables de localiser précisément leur douleur. Par conséquent, demandez toujours très précisément lorsque votre enfant dit avoir mal à l’estomac. Si on leur pose la question, les enfants sont généralement capables de décrire la zone qui leur fait mal.

Urgences et blessures

Quelles sont les blessures qui requièrent des mesures médicales et que faut-il faire en cas d'urgence, par exemple lors d'accidents ? Avec une bonne préparation, il est plus facile pour vous de réagir rapidement et prudemment dans les situations d'urgence.